Comité prévention du suicide

Valeurs, objectifs et mandat

Le comité Prévention du suicide œuvre pour les motifs suivants :

Le taux de suicide au Québec est toujours très élevé. Divers facteurs, tant sociaux que relationnels ou individuels entrent en ligne de compte. Nous cherchons à toujours mieux identifier les facteurs de risques impliqués dans les gestes suicidaires, ainsi que les facteurs de protection et les leviers d’intervention permettant une meilleure prévention du suicide et de ses conséquences.

Notamment parce que les problèmes de santé mentale jouent un rôle essentiel dans les tendances suicidaires, nous voulons affirmer davantage, aux plans clinique et social, le rôle majeur des psychologues dans la prévention du suicide.

Nous croyons essentiel de rappeler régulièrement que la prévention du suicide nécessite la concertation, la collaboration et la participation de toutes et de tous : chercheurs, intervenants, formateurs, superviseurs et gestionnaires, personnes du public pouvant apporter une contribution. Le suicide se préviendra ensemble ou ne pourra se prévenir efficacement. Le manque de solidarité humaine constitue en soi un facteur de risque contributif de comportements suicidaires. Nous nous préoccupons de climats parfois difficiles dans le champ actuel de la prévention du suicide au Québec.

Notamment à cette fin, nous poursuivons notre travail d’identification des diverses ressources possibles au Québec en prévention du suicide, afin d’établir les arrimages pertinents avec elles. Nous voulons ainsi augmenter notre pouvoir collectif à intervenir sur la problématique, et nous voulons également soutenir les ressources plus vulnérables, plus isolées.

Clarifier notre rôle et prendre notre place en prévention du suicide

Nous cherchons également à clarifier le rôle des psychologues en prévention du suicide, et à le faire valoir davantage, tant auprès du public qu’auprès des autres ressources. Nous cherchons à soutenir l’action des psychologues en prévention du suicide, quel que soit leur secteur de travail, par exemple en prodiguant à nos collègues soutien, informations, références, et des encouragements à s’impliquer davantage et avec moins de craintes face à la problématique.

Soutenir les psychologues face à la problématique

Plusieurs collègues, individuellement ou en équipe, nous ont jusqu’à présent confié à quel point ils pouvaient se sentir démunis et insécurisés lorsqu’ils se retrouvaient plus crûment confrontés à une telle réalité.

Or, le comité entretient la conviction que les psychologues et les équipes auxquelles ils participent peuvent développer leur autonomie professionnelle, leur sécurité et leurs compétences pour assumer cette problématique essentielle. L’un des objectifs prioritaires du comité est donc de prodiguer aux psychologues tout le soutien dont ils ont besoin pour ce faire, et de les aider à permettre l’émergence de tout ce qu’ils pourraient concrètement apporter d’eux-mêmes à la prévention et à l’intervention.

Les outils, programmes, connaissances et techniques disponibles sont des moyens certes à intégrer, mais ne suffisent pas, ni ne sont des fins en soi. L’essentiel de la prévention du suicide vient des personnes en présence, donc de soi-même comme personne apte à une relation de confiance qui soit aidante.

Certaines attitudes que l’on peut développer, un certain savoir être, la qualité de présence de l’intervenant auprès de la personne suicidaire, et la qualité de la relation entre collaborateurs, et de la relation d’aide qui se développent restent pour nous prioritaires.

Nous encourageons tout psychologue à participer aux activités de formations offertes en prévention du suicide, mais nous considérons toutefois que c’est son expérience, de même que l’ensemble des outils, des données et des formations existantes, et les collaborations qu’il établit avec les partenaires du milieu, qui permettent au psychologue d’améliorer ses compétences en intervention auprès des personnes suicidaires ; ceci à condition de lui permettre de développer son propre style d’intervention, et non en le forçant plus ou moins subtilement à adopter, telle quelle, une grille formatée d’intervention en particulier.

Nous intervenons auprès des individus et des équipes également, essentielles en prévention du suicide, et dont on ne prend pas assez soin, parfois.

L’Association des psychologues est membre de l’Association québécoise de prévention du suicide depuis 2011. Le responsable du comité en est membre comme clinicien depuis 2001.

Responsable du comité : Gaëtan Roussy, psychologue

Voir aussi Soutien / Prévention du suicide

Liens utiles

Ressources

Nous joindre

Association des psychologues du Québec

2030, boul. Pie-IX, bureau 403
Montréal (Québec) H1V 2C8

Courriel : apq@spg.qc.ca
Téléphone : 514-353-7555 ou 1-877-353-7555
Télécopieur : 514-355-4159

Plan du site